Archives de Tag: Warhol

Eat, ate, eaten.

Vous vous souvenez ce mur de  can de soup dont je vous ai fait une photo tellement j’étais contente de les trouver?

Warhol aussi les aime bien. Voici sa version et la mienne, mélangées!

Entre vous et moi, elles sont pas terribles ces soupes… Mais je suis sauvée, depuis que j’ai emménagé chez Stefanie, je revis: il y a un petit marché sur la 52ème, à une rue de chez nous donc, qui vend des produits presque locaux, pour très peu cher. Et bons! Presque locaux, ça veux dire les fermes autours de New York, et les distributeurs qui ont leurs bureaux près de NY, et des produits qui viennent du Mexique ou de Chine, la banlieue New Yorkaise en somme (je pense sincèrement que les Américains prennent la Chine et l’Amerique du Sud comme leur propre « réservoir »… Le Made In China ou Product of Mexico est beaucoup plus fréquent que Made in US). Ce marché doit être tenu par des Mexicains d’ailleurs. En tout cas la dame de la caisse l’était, j’ai dû lui faire répéter le prix de mes achats qu’elle a marmonné les deux premières fois avec un pire accent spanish, et hurlé la troisième fois, genre vraiment, j’exagérais, moi, de ne pas faire d’effort pour la comprendre. La troisième était la bonne, et je pense que tout le marché a su que j’avais dépensé $12.55 pour mes patates, céleri, blueberries, ananas, ect…

La  deuxième langue la plus parlée est l’espagnol à New York. Tout, des emballages, aux publicités est traduit en Spanish. Il y a des centaines de chaînes spanish à la télévision. La plupart des commerçants sont des latin people et dans beaucoup d’endroits on parle aussi bien anglais qu’espagnol. Je ne savais pas, mais  il n’y a pas de langue officielle aux USA. Certains états en ont, d’autres non, et la fédération n’en a pas. A NYC il y a à peu près 200 nationalités différentes, et environ 180 langues parlées. Les trois premières sont l’anglais, l’espagnol et le chinois. Et pour les chinois même Mc Do fait un effort, au cas où le fameux M jaune ne soit pas assez reconnaissable!

Dans le quartier de China Town.

Ah, et puis je suis sauvée une deuxième fois, parce que sur la 8ème Avenue, au coin de ma rue donc, il y a un supermarché bio! Qui vend (entre autres choses intéressantes) du Granola, ( du muesli en plus crunchy, normalement fait maison, mais personne ne cuisine dans Manhattan, cuit à sec dans un poële). Vous savez comme les Américains sont friands de céréales. Je me disais que j’allais me régaler au petit dèj, mais pas du tout jusque là! Les céréales de grande distribution sont trop sucrées ET salées (même le muesli)! Mais maintenant, j’ai à disposition des grands bacs de granola, tout un bar à granola, plein de différentes sortes, en libre service. Cette semaine, je vais donc tester le Pumkin Granola et le Crispy-crumshy Granola… Et puis y’a aussi le Blueberry granola, le Light strawberry granola, le Spiced pumpkin Granola, le French Vanilla Granola (oui, ici, les frites et la vanille sont françaises. Je ne sais pas pourquoi) ect… Tous bio. Et à côté, les flocons d’avoine NATURES ( c’est assez rare pour être remarqué, un aliment nature, ici) dont on peut faire ce qu’on veut. Y rajouter des fruits secs si on veut… Hummmm…

Ravie d’avoir trouvé tout ces légumes pas chers et produits bio, hier soir j’ai fait une soupe. J’en rêvais, d’une soupe toute simple, faite maison… Stefanie s’est écriée en rentrant le soir « Lu! It’s wonderful! You made a soup? Marry me, Lu! » (Je lui ai dis ok, de la soupe contre une carte verte, j’y gagne!)

Publicités

MoMa

Enfin un musée sur ce blog! Un peu de culture quand même, c’est New York quoi! Et puis depuis le temps que je vous en parle…

Le MoMa c’est, on va faire original, génial. J’ai adoré, évidemment… Je sens qu’à un moment vous allez vous lasser de mon enthousiasme, il va falloir que je pense à vous faire un article grincheux pour équilibrer. Mais, je peux déjà vous dire qu’à côté du Louvre ou de Pompidou, c’est quand même… Non, mais comment comparer avec le Louvre? C’est là où on se rend compte de la richesse de notre patrimoine.

Le MoMa, the Museum Of Modern Art est gratuit le vendredi soir. Alors, on était pas les seules à y aller, Gina et moi, un truc gratuit à New York, vous imaginez bien. Et tout le monde doit mettre son manteau au vestiaire avant d’accéder aux salles. Ce qui fait qu’on était parqué en ligne comme à la douane, à l’aéroport. Oh, mais c’est vrai j’ai oublié de vous raconter ça, la douane!! Ok, dans un prochain article, je vous raconte mon trip to New York !

Donc, là, au MoMa, on doit attendre bien rangé en ligne Disneyland d’arriver à un check-point où un agent te donne un numéro d’une autre file où tu dois te ranger, pour arriver à un comptoir où on prend ton manteau. Il y a huit comptoirs je crois, le long d’un couloir… Donc huit files. Dans un seul couloir. Qui se chevauchent, si on est pas bien discipliné. Et qui s’entremêlent puisque ceux qui ont donné leur manteau s’en vont par le même couloir. Mais heureusement, l’agent du check-point sort sa grosse voix de temps en temps pour t’ordonner de Keep in ligne, please, keep in ligne! Tout le monde est un peu perdu,(ligne C ou D?), oublie son numéro de file, se relâche, s’alangui, empiète sur l’autre ligne, se fait remettre à se place par la grosse voix, et reçoit des sourires de soutien, puisque tout le monde est logé à la même enseigne…

Après ce bain de foule façon cantine de lycée à l’heure de pointe, c’est parti, tout le MoMa t’ouvre ses salles. Et c’est magique: c’est tellement grand, les salles sont si larges, qu’on n’a plus l’impression de foule du tout, tout le monde s’éparpille, jusqu’à ce que le musée ferme et là rebelotte, cohue, etc…

J’ai pris des photos, oui, mais bon… C’est mieux de voir en vrai, l’art. Un petit aperçu quand même. Quel bonheur en tout cas de voir enfin des oeuvres si populaires, notamment les Warhol, après les avoir étudiées dans des bouquins. J’ai été étonnée aussi qu’ils aient autant de français. Et tout le monde pousse des « oh » et des « ah » devant les (trois pauvres) Monet. Et oui, tout le monde n’a pas l’Orangerie…

Mais voilà ce que ça donne:

Warhold et ses îcones…

Ah! Et puis, et puis, Mondrian, Pollock, Dali, Picasso, Césanne, Matisse, Frida Khalo (Frida Khalo!!!) Magritte, Rousseau,( Oh, Rousseau!! Le Bain!) et tant d’autres!!

Si vous criez très fort que vous voulez des photos, je vous les mets demain… Le Rousseau pour finir: