Archives de Tag: vue

Rooftop.

IMG_3531

Je sens bien que vous voulez des news de Manhattan, hein? Ça va un temps, New Jersey mais bon… ( ou c’est moi, peut être?). Voici une bonne adresse pour un verre avec pleine vue sur notre dearest Chrysler Building. Chic, mais sympa. Demandez le rooftop au doorman, n’oubliez pas votre ID (carte d’identité) si, comme moi, tout le monde vous suspecte de ne pas être majeur (quand même, franchement!) et montez au penthouse. Enjoy!

IMG_3536

IMG_3532

IMG_3529

IMG_3535
IMG_3524
IMG_3525
IMG_3526

IMG_3528

 

 

 

 

 


Wonderful, donc, NYC-Hawley.

J’ai tergiversé un bon moment pour savoir comment j’allais vous rapporter mes aventures du week end dernier et puis je me dis que le plus simple, c’est d’y aller chronologiquement, si vous êtes d’accord.

Alors, d’abord: trouver une carte.

Ah, non, non, non…

D’abord, départ de Grand Central Station à 8h45, direction upstate NY, destination Beacon, pour aller chercher Syrius, notre voiture pour le week end.

Ensuite trouver une carte. De Pennsylvanie puisqu’on a pris direction ouest. C’est déjà le début de l’aventure parce que voyez vous, plus personne n’achète de carte puisque tout le monde a un GPS, et donc plus personne n’en vend. Evidemment. Sauf que moi, il me faut une carte dans les mains pour savoir où je vais… C’est mandatory (mon nouveau mot favori)(avec shallow, qui veut dire superficiel; shallowness, superficialité… Sois pas shallow! cute non?).

A peine la frontière entre New York state et Pennsylvanie franchie, déjeuner à Milford, PA, à l’Hôtel Fauchère… Ben oui, première fois que je sors de NY pour me confronter à l’Amérique, la Vraie, et je déjeune français. (Bravo, vraiment). Mais dans un Relais et Château, s’il vous plaît. Je ne savais pas que la classification s’exportait, il fallait que je vérifie de visu. Et de bouchu.


 

 

 

Je devais être vraiment affamée, je n’ai pas pris de photo des plats… Et alors, là, j’ai appris qu’une des spécialités françaises c’était de plonger un sandwich à la viande dans un bouillon de jus de viande. Voilà. Le sandwich est servi avec un bol de jus, et le truc, tout-à-fait français que tout le monde fait en France, hein, c’est de tremper tout ça. Quelqu’un a un avis sur la question? A part avec vos tartines (et c’est très mal vu chez les anglo saxons ça) dans votre café, vous trempez quelque chose dans du jus de viande???

 

 


Sunset.

Le sun set sur Bryan Park, et moi j’ai une nouvelle appli pour faire des panoramas!

 

D’accord, c’est bizarre, mais c’est pas mal quand même non?

 

Et sinon, juste pour vous dire que je suis en train de bosser sur l’article des trois jours off, promis, hein, c’est juste un peu long… Beaucoup de photos…


Central Railroad-NJ Terminal, around.

Quelques photos de plus sur les extérieurs de cette jolie gare et la vue sur Manhattan. C’est quand même bien cette nostalgie (un peu mal placée) qu’ont les américains pour tout ce qui date. Je n’ose même pas dire, ce qui est ancien… Juste cinquante ans plus tôt, et hop, c’est vintage, c’est joli, c’est à conserver pour se faire une Histoire. Je dis « mal placée » parce qu’ils en ont une Histoire, objectivement parlant. Mais ils se sentent orphelins. Ou bien ils ont du mal à l’assumer… (essayez de parler Indiens et colonisation avec un américain qu’on rigole). Dès qu’ on parle de l’Europe et de la France surtout, je suis sûre d’entendre  » oh, oui, Pariiis, c’est magnific’, c’est viiiieux! Nous on a pas de viiieux, nous, c’est tout neuf, c’est pas joli, huh! Nous, America, on a pas de Histoire! » Ce à quoi je réplique, (après avoir répondu que non, la Belgique c’est pas en France, c’est un vrai pays (ou à tout autre question du même genre)) oui, m’enfin bon, c’est un peu quand même de là où vous venez l’Europe, c’est chez vous aussi, non? En général, la réponse à ça c’est oui mais non. Eux qui savent précisément quel sang coule dans leur veine (ma famille est un quart polonaise, un cinquième italienne, deux tiers scottish, un bon quart et demi irlandaise, par ma mère. Du côté de mon père on est…) n’ont plus du tout ce sentiment d’appartenance au Vieux Continent. Les américains sont américains. Leur identité s’ancre dans leur Etat (Yeah, moi, je suis du Michigan, Michigan c’est le top et je déteste le Wisconsin parce que c’est des attardés. Et le Texas. Yeah, moi je suis du Wisconsin et je déteste le Michigan…et le Texas. Yeah, moi je viens de Californie et j’aime tout le monde, (sauf le Texas) mais c’est quand même nous les plus beaux. Yeah, moi je suis New Yorkaise, i mean, je suis née à New York, et puis je suis aussi un peu américaine. Tiens, je suis tellement cool et genereuse que je vous donne le Texas.). Au delà, les racines, la généalogie, l’Histoire, c’est du folklore, c’est trop loin, c’est fait pour rêver. Ça explique peut-être pourquoi ils adooorent le viiiieux mais qu’ils détestent les rides. ( Difficile en effet de trouver des visages épargnés par la chirurgie esthétique passé quoi, allez, cinquante ans? Mais ceci est un autre sujet…)


Night.


J’adore les photos en noir et blanc la nuit. C’est si romantique… Et si facile! J’aime particulièrement cette série prise sur un roof-top bar au Peninsula Hotel (très très luxe) (oui, j’aime bien traîner dans le luxe, de temps en temps) (et puis c’était la journée luxe, j’étais invitée à un évènement à $2500 l’entrée)(oui oui oui)(on en reparle). Il ne fait pas encore assez chaud pour profiter de la terrasse, mais le bar est tout vitré et on peut tranquillement, vautrée dans le canapé moelleux (élégamment vautrée s’entend) (alanguie, j’aurais du dire), déguster son cocktail aux lychees, faire des sourires à Sam, le serveur et obtenir une coupe de fraises gratos ET profiter de cette superbe vue sur Manhattan. Malheureusement, c’est ce soir-là que mon appareil photo avait décidé de faire un caprice et de se déclarer HS; donc finalement, j’ai assez peu de photos. Mais allez voir à quoi ressemble la terrasse aux beaux jours, et vous comprendrez pourquoi je planifie d’y revenir… Outre Sam le serveur, bien évidemment.

Ces petits plumeaux de lumières sur l’immeuble, ce sont des arbres! J’avais pris ces photos suivantes uns des premiers jours de promenade à NY, j’avais trouvé ça génial, et très philosophique. Les voilà enfin: (et peut être on aura les même avec les arbres plein de feuilles un jour…)


Brooklyn sunday, Brooklyn Heights.

Brooklyn Heights est le plus ancien quartier de Brooklyn, bâti au même moment que la pointe de Manhattan, dans les débuts de la ville de NY. C’est la partie juste en face du bout de l’île, et donc des ports d’arrivées. C’est donc un quartier très riche aujourd’hui, réputé, où l’on trouve les maisons de pas mal d’écrivains.On y trouve des maisons au federal design, cette forme particulière de toit qui se termine en carré (la maison jaune). Ce quartier a une vue exceptionnelle sur Manhattan. Il surplombe la rivière, dont les bords vont être réaménagés en promenade dans les prochains mois, ce qui va encore ajouter à son potentiel. Et on y trouve encore l’éclairage au gaz!!! New York est so vintage!

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Around.

Avant de monter sur le Brooklyn Bridge, une petite ballade dans le quartier de Dumbo s’est imposée.

Non, pas d’éléphant. Juste une jolie abréviation pour “Down Under the Manhattan Bridge Overpass” (entre les ponts de Manhattan et de Brooklyn). Toujours plein de ressource, ces américains. (SoHo, NoHo, Nolita, Tribeca, Les, et j’en passe… tous des raccourcis!).C’est un ancien quartier de docks, d’entrepôts et d’usine. Toutes ces beaux locaux industrels sont aujourd’hui peu à peu transformés en lofts gigantesques et hors de prix, et ça se comprend quand on sait la vue qu’ils ont sur Manhattan. Moi, ça m’a vraiment fait rêvé d’habiter là un jour. Investi par les artistes au départ, puisque pas cher du tout, c’est aujourd’hui un quartier rempli de nouveau designers,  de boutiques pointues et sélectives, d’adresses confidentielles et branchées… et de camion de gravas, de marteaux piqueurs et d’ouvriers. C’est souvent le décor de séries télévisées (The Sopranos, Law & Order,  Sex in the City). Au soleil couchant, plein de gens se balladent sous le Brooklyn et le Manhattan Bridges, au bord de l’eau.

J’ai trouvé le pont de Manhattan particulièrement photogénique, avec ce bleu délavé, ses rivets et son acier 1900. Il est possible de l’emprunter à pied, et il est possible que je l’emprunte un jour…