Archives de Tag: street

Around.

Avant de monter sur le Brooklyn Bridge, une petite ballade dans le quartier de Dumbo s’est imposée.

Non, pas d’éléphant. Juste une jolie abréviation pour “Down Under the Manhattan Bridge Overpass” (entre les ponts de Manhattan et de Brooklyn). Toujours plein de ressource, ces américains. (SoHo, NoHo, Nolita, Tribeca, Les, et j’en passe… tous des raccourcis!).C’est un ancien quartier de docks, d’entrepôts et d’usine. Toutes ces beaux locaux industrels sont aujourd’hui peu à peu transformés en lofts gigantesques et hors de prix, et ça se comprend quand on sait la vue qu’ils ont sur Manhattan. Moi, ça m’a vraiment fait rêvé d’habiter là un jour. Investi par les artistes au départ, puisque pas cher du tout, c’est aujourd’hui un quartier rempli de nouveau designers,  de boutiques pointues et sélectives, d’adresses confidentielles et branchées… et de camion de gravas, de marteaux piqueurs et d’ouvriers. C’est souvent le décor de séries télévisées (The Sopranos, Law & Order,  Sex in the City). Au soleil couchant, plein de gens se balladent sous le Brooklyn et le Manhattan Bridges, au bord de l’eau.

J’ai trouvé le pont de Manhattan particulièrement photogénique, avec ce bleu délavé, ses rivets et son acier 1900. Il est possible de l’emprunter à pied, et il est possible que je l’emprunte un jour…


Up.

Il fait beau! Et chaud! (Pas de grandes dissertations ces jours-ci donc, je suis bien mieux dehors que devant mon écran, ne vous en déplaise…) New York est assez sympa pour nous offrir quelques petites journées de printemps en plein hiver, histoire de nous faire patienter, de nous remonter le moral, et de nous rappeler que le temps des maillots n’est plus très loin, cesse de manger des cheesecakes ma fille…

J’ai passé la journée dehors, j’ai même déjeuné en terrasse, à Madison Square Garden, j’ai même tombé le manteau, dites! Et puis j’ai beaucoup marché le nez en l’air jusqu’à la tombée de la nuit. Et mon appareil photo reprend des photos, joie, bonheur, mitraillage.

 

Across 6th Ave. and 22d street…

L’Empire State Building, vu du Madison Square Garden

Le Flatiron Building, (littéralement l’immeuble fer à repasser). Il a toute ma sympathie celui-là. Remarquez, les autres aussi. J’aime bien les buildings. Mais celui-là est vraiment marrant.

Lunch en terrasse, aaahhhhaaahhh!! Le bonheur! Un avant goût de ce que va être New York au printemps, et je sais déjà que je vais adorer ça. Et je sais aussi (vu qu’il fait déjà chaud avec 14°) que l’été sera infernal.

Eataly, c’est le fin du fin du marcket de luxe. C’est beau, c’est bon, c’est cher. Et c’est italien, comme son nom l’indique. Je crois bien que les américains préfère l’Italie à la France, même pour la gastronomie.

On remonte le long de la 6th Ave, et on arrive au Bryant Park Hotel, Bryant Park, 42d st and 5th Ave. (derrière la Main Library).

 

Le Bryant Park abrite une patinoire en ce moment, où des messieurs en costume viennent passer leur pose à faire des tours de piste. Ça ne fait pas rire que moi qu’ils aient mouillé leur pantalon aux fesses.

Et puis, quand les premières lumières s’allument, on remonte vers Times Square, l’illuminé, pour rentrer à la maison:


Seriousness.

J’adopterais bien cinq ou six de ces petits bonhommes pour les (petits) matins au (grand) radar… Ils ont l’air si efficaces… Allez, au boulot les gars!


Happy Rabbit New Year!

Chinese New Year!!!  Hier, pour l’occasion, on est allés se balader dans China Town admirer la Parade, et se faire bousculer un peu… On était pas les seuls, dis donc. Les autorités attendaient 5000 personnes, mais hier soir, dans les médias, on (n’) était (plus que) « des centaines » à avoir assisté au show… En vrai, je ne sais pas exactement combien de personnes étaient là, mais je sais qu’on était beaucoup! Et China Town, c’est finalement très petit.

On a quand même eu la chance de se trouver un petit coin pour voir la parade et prendre quelques photos. Rajoutez les tambours et les cymbales, les explosions de pétards, et de cotillons, quelques apnées dans la foule, des discours à rallonge de politiciens opportunistes (Oh, une foule, tout pour moi! Bonne année du lapin, les gens, soyez heureux, mais surtout, votez pour moi!), beaucoup de publicité (téléphones, banques, assurances, grands magasins tout le monde fait son char, et distribue des cadeaux)( moches, les cadeaux), bref, condensez tout ça dans quelques rues bondées, confinez la foule derrière des barricades, saupoudrez de flicaille à grande gueule, et vous y êtes, à admirer les dragons danser.

 

Et deux heures et une soupe Pho plus tard… tout le monde patauge dans les confettis…

 

Happy Rabbit New Year Everyone!!!


Flying…

Je ne me rappelle plus le nom du magasin qui avait ces jolies vitrines… 

… mais je les trouve toujours aussi jolies.


Walking Home, New York by night.

Chrysler Bulding, 42ème.

 

On est dimanche soir, ce qui veut dire que je ne suis pas capable de vous écrire un vrai article vu que j’ai passé mon (fantastique) week-end dehors, à découvrir plein de choses (sensationnelles)  dont je vais vous parler toute la semaine (va falloir doubler les posts!). Mais je pense à votre petit dèj (puisqu’apparemment c’est l’heure à laquelle tout le monde vient ici) et donc je fais quand même l’effort de vous poster ces (jolies) photos de New York la nuit (et j’abuse des parenthèses). J’ai enfin trouvé comment faire des photos convenables avec cet appareil: le noir et blanc. Happy la Lu, joie dans mon coeur, et abondance de photos ici. Enjoy!

 

Chrysler Bulding, 42ème.


Chrysler Bulding, 42ème.


Sur la 42ème

 

Grand Central Terminal


Grand Central Terminal


Times Square à minuit

Times Square à minuit


Times Square à minuit


On Broadway


Results.

Et voilà ce que ça a donné ce matin:

Les voitures jouent à cache-cache, les arbres fleurissent de la neige, les rues sont blanches, et un peu plus hautes que les trottoirs… Il ne neige plus, mais avec le vent  sur les façades et sur les branches  qui ont trois fois plus de neige que ce qu’elles ne peuvent supporter , de gros paquets de neige se détachent de temps en temps, parfois de la poudreuse, parfois de la glace bien dure… New York ressemble à un terrain de jeux pour soldats entraînés! Voyez qu’il me fallait bien des bottes!