Archives de Tag: news

Post Sandy, post apocalypse.

 

J’ai cherché, très fort, quelques dégats sensationnels de cette nuit apocalyptique, de cette catastrophe unbelievable, comme ils disent tous à la télé, mais euh…. pas chez nous. On a eu droit à rien, nous. A peine du vent, encore moins violent qu’Irene, j’ai trouvé, et puis pas une goutte de pluie. Assez incroyable pour le coup, de penser aux tonnes de problèmes que rencontre Manahttan à l’heure actuelle et New Jersey encore plus. Alors, évidemment, y’a des morts. En même temps, quelqu’un peut m’expliquer ce qu’ils faisaient dehors? On a vu un mec faire son jogging hier soir en plein ouragan… pas courir, hein, faire son jogging… y’en a qui cherchent quand même. Et un autre en skate board… pour profiter de l’impulsion du vent…

Evidemment, maintenant il faut évacuer les gens à New Jersey qui sont les pieds dans l’eau. Ils auraient pu le faire d’eux même dès hier, avant d’être noyés. Mais j’imagine assez qu’ils aient été blasés par Irene l’année dernière. On a eu le même discours précatastrophique pour rien il y a un an donc vraiment personne n’y a cru cette fois-ci non plus. En tout cas, malgré ce que voudrait en dire TF1 et ses stupides témoignages bien choisis,(du genre, Régis, étudiant explique « ben, personne ne s’aide, c’est super mal organisé, y’avait rien de prévu ») (hé, idiot, ça fait quatre jours que tout le monde se prépare et que des centres sont ouverts, faudrait voir à faire un effort) ( je me suis abreuvée à toute source d’info, que voulez-vous, en situation de fin du monde, on se contente de ce qu’on a), les autorités sont bien organisées, les gens s’entraident, tout le monde est très réactif… Non, vraiment. Et tout le monde se tient au courant. Un peuple de pipelettes de toutes façons.

 

Publicités

Sexual crime.

Bon, alors DSK on me demande…

DSK… Les américains s’en tamponnent.

Voilà.

Non, mais comprenez, Schwarzenegger vient d’avouer qu’il trompait sa femme depuis dix ans avec une de ses employées de maison, et avait un fils adultérin avec elle. Et aujourd’hui l’affaire se dramatise: on a publié sa photo et elle n’est ni belle ni jeune!! Horreur, tromper sa femme passe, mais tromper une Kennedy contre une vieille mocheté?! Non, l’Amérique est sous le choc, l’onde s’est propagée de la Californie jusqu’à NYC, z’avez qu’à voir…

Alors, qui va aller discuter du type là, avec son nom à coucher dehors… Un français, paraît-il… Directeur du ouai, attends, un truc avec des sous…

Pour être honnête, oui, quelques uns en parlent. On est à NYC tout de même, la ville des intellos… Alors, oui, certains savent ce que c’est que le FMI. Certains se doutent que leurs infos sont légèrement manichéistes. Ici c’est simple: il l’a violé, il doit être jugé, et c’est limite si les journalistes ne concluent pas d’un « c’est bien fait pour se gueule ».

Oui, certains sont avides de savoir comment l’info est traitée outre Atlantique, tout en restant sceptiques devant les hauts cris poussés par une meute de dirigeants ulcérés qui hurlent au complot sans dire jamais qu’il aurait pu effectivement la violer et peut-être un peu trop prompts à réutiliser leur vocabulaire sexiste, soigneusement conservé au placard, mais jamais relégué à la cave… Aux US, on doit prouver son innocence, et tant qu’on ne l’a pas fait, on est considéré comme coupable et la victime est une victime. Et Dieu sait qu’on aime protéger les victimes aux US. Dans un pays qui a fait de la lutte contre le harcèlement sexuel un point d’honneur, et un levier de pouvoir, croyez moi, remettre l’affaire en cause est très très progressiste. Et très peu le font.

Oui, certains sont assez critiques pour s’intéresser aux ficelles économiques et politiques qui auraient pu être tirées à bon escient pour abattre cet homme.Oui, certains font l’effort de mémoriser son nom. Ou presque. Oui, certains attendent le jugement, et suivent presque l’affaire de près. Mais, hé, le jugement c’est dans six mois… D’ici là, Schwarzy aura pu avouer que seule la beauté intérieure compte, qu’il va divorcer de la Kennedy pour marier sa Mexicaine de cinquante ballais, et qu’il compte légaliser le mariage gay en cadeau de ses propres secondes noces.