Archives de Tag: calorie

Brunch.

IMG_3328

Ceci est un petit déj au resto.

IMG_3391

Ceci est un petit dèj at home.

Publicités

Mais que se passe-t’il au pays des Ice Creams, je vous entends vous demander? Ah, mais votre question tombe à pic, c’était Ice Cream Day justement. Oui, free glace dans tous les Haagen Dazs, de 16h à 23h… Devinez où j’ai couru après mon cours? (Oui, parce qu’en plus, c’est ma prof qui nous a mis au courant…)

J’aime bien l’Amérique!


Kingdom.

 

Dylan’s Candy Bar, 1011 3rd Avenue.

 

Ça se passe de commentaire, non? Juste pour le plaisir des yeux… (Non, je n’ai rien acheté… Sans être frustrée en plus… Je commence à plus en pouvoir, de tout ce sucre… Hier, j’ai commandé un chocolat chaud, dans un  endroit branché, réputé pour, et pour leur cookies aussi (dégoulinants de beurre) et qui propose un festival de chocolats chauds (tous les jours du mois un chocolat différent). J’en ai bu deux gorgées. C’était du chocolat blanc avec un marshmallow fondant par dessus. Ode à l’ours blanc, qu’ils l’ont appelé. $6 pour être écoeurée à vie du chocolat blanc. Radical.)


Again!

Parce que ça fait longtemps (et parce que ce soir je suis trop fatiguée pour terminer cet article un peu trop sérieux que j’ai commencé aujourd’hui) ( et que j’espère terminer demain)(parce que ça fait plus d’une semaine que je dois l’écrire)( pour vous dire comme il est sérieux, il n’a pas une seule parenthèse)( j’arrangerai ça demain, j’ai dans l’idée que vous adorez mes parenthèses)(…)(!), on va parler food. Encore. Et Hamburger qui plus est. Oui, mais ceux-là, attention, c’est du vrai, de l’historique.

Nous sommes chez Primeburger.

« Burger is a Burger…Ours is Prime »

Recipient of the James Beard Award « America’s Classic Restaurants »

Recipient of AOL City’s Best « Top 10 Burgers »

C’est vous dire…

Dans un décors des 60’s, inchangé, se baladent les suits blancs de serveurs très dignes, toujours pince-sans-rire, et probablement inchangés depuis les 60’s aussi. Y est servi l’hamburger le plus simple, le plus frais, et le plus goûteux que j’ai jamais mangé. Pour bien faire, tant qu’à faire, et je l’ai fait, et je le referai si c’était à refaire, j’en ai profité pour goûter le Cheescake. Oui, hamburger ET cheescake, je sais, j’ai fait fort… J’ai mis deux jours pour m’en remettre.



Decadence.

Il y a un endroit à New York…

Non, je reprends.

Il y a DES endroits à New York où c’est… le Mal. Tu peux sentir le Diable rire sous ta chaise. Tu peux l’entendre encourager ses troupes de diablotins à te susurrer des envies coupables sur ton épaule. Tu peux sentir sa satisfaction à la hauteur de ta culpabilité sur le pas de la porte au moment où tu pars.

Serendipity est un de ces endroits. Sous ce joli nom se cache le plus adorable des salons de thé New Yorkais. Dans cet adorable salon de thé sévit le Diable. Fait aggravant: il faut descendre quelques marches pour y pénétrer. On se retrouve en dessous du niveau de la rue. Au plus près des Enfers.

 

Rien que la carte est un chef d’oeuvre de Tentations:

 

 

 

Et après avoir sombré dans l’hésitation un bon moment, un envoyé du Diable arrive:

C’est très drôle, parce que je voulais prendre le plateau en photo, vu la décadence de notre commande, et le serveur a pris la pose pour lui-même. Admirez la main sur la hanche, le regard en coin…! Et puis y’a marqué LOVE sur son T-shirt! Ahah! J’adore!

Et voilà, je vous laisse admirer l’orgie:

Ce déluge de creame, strawberry ice-creame, fresh strawberries, AND cheese-cake (une vraie tranche, en dessous de la glace) qui dégouline, là, c’était pour moi. Toute seule. Damned.

Cette fois-ci vous pouvez vous abstenir de commentaires. Je ne sais que trop ce que vous ressentez… Vous compatissez pour sûr.


Doughnut.

Faut que je vous dise, là tout de suite, je vais mourir de l’estomac… J’ai mangé un Doughnut. Fallait que j’essaye, quand même, c’était obligatoire. Et c’est bon vous savez. Si, si…

Le truc, c’est que je l’ai testé à la mode américaine… J’ose à peine vous dire… Okay, j’avoue: donc, comme goûter aujourd’hui, j’ai mangé un doughnut, ce qui en soit est déjà bien gras, puisque c’est un beignet, fourré à la glace au chocolat, tartiné de Nutella sur une face, recouvert de glaçage chocolat, et parsemé d’éclats de chocolat à la menthe. Awesome!

Précision, pour bien vous représenter la chose, quand je dis fourré à la galce au chocolat… Le gars  a coupé en deux le doughnut, a posé une motié dans un emballage, a ajouté trois (grosses) (énormes) cuillèrées de glace dessus, a tartiné la deuxième moitié de Nutella, a trempé l’extèrieur dans le galçage, a posé cette moitié sur le tas de glace, et a fini par le topping, les éclats de chocolat. Et puis il a dû écraser le tout pour fermer l’emballage.

Voilà.

Il y a trois glaçages différents, huit parfums de glace différents, et une douzaine de topping différents.

Voilà. Voilà.

Je suis perdue.

C’était ça mon doughnut, vu du dessus:

Et vu de profil, pour bien vous montrer l’énormité de la chose. (Ah, et puis admirez ma manucure à l’américaine, les filles. Au moins, quand je serai obèse, j’aurai toujours la consolation d’avoir de jolis ongles):

Et puis, il y a des cupcakes aussi. Mais, (heureusement) ils ne me disent rien, aussi jolis soient-ils…

Et après ça, Stefanie m’a fait à dîner…

Un truc délicieux en plus: ça s’appelle des letuce wrap. On fourre des feuilles de salade ou de choux avec de la viande revenue avec des légumes et des herbes. C’est méxicain, c’est à tomber par terre, c’est fait maison. Je suis perdue je vous dis.

Juste en ce moment, Obama est en train de nous faire un joli discours que tout le monde écoute. Enfin un peu de politique dans ce pays de grands enfants. Je vous ferai un compte rendu, j’ai hâte de savoir ce que les jeunes en pensent.

Diner.

Je viens tout juste de sortir du diner, je suis de plus en plus efficace, rien ne m’arrête. On parle encore food ici, je vous l’avais dit, ça va devenir un sujet récurrent. ( neige, food, façades… on tourne un peu en rond quand même.)

J’ai donc dîné au Tick Tock Diner, 481 8th Avenue, New York. Je laisse le soin au resto de se présenter tout seul, il le fait très bien:

Home Cooked Comfort Food

Tick Tock Diner, an iconic symbol of the American diner with locations in both Clifton, New Jersey and Midtown Manhattan, has mastered the art of casual dining, providing customers with high quality ingredients, generous portions at a reasonable price and a comfortable, family-friendly atmosphere that keeps them coming back year after year.

Generous portions, ça c’est vraiment vrai, la preuve en image:

En plein test culinaire, totalement dévouée à mon blog:

C’est bon, très, très bon. Et les french fries sont meilleures qu’en France!

Quelques photos de l’intérieur (pas du grand art, ces photos, mais ça donne un aperçu de ce diner typiquement américain)

 

 

Voilà, j’édite, je fais court parce que rien ne semble vouloir marcher correctement ce soir sur WordPress… See u soon!