Archives de Tag: Brooklyn

(Very) Underground Saturday.

IMG_3396

 

Cools kids.

Cool music (too cool…).

Cool place.

De la bière.

Impossible de s’entendre.

Yup, pas de doute, je suis à un underground concert à Williamsburg. The place to be. To be cool. Too cool.

Les deux qui sourient pas, en bas, ce sont mes potes. hum.

 
IMG_3393

Archive

IMG_3398

IMG_3401 IMG_3404

IMG_3405

IMG_3406

IMG_3407

IMG_3413

IMG_3420

Publicités

A wink of Brooklyn.

Ah, Park Slope… I miss you so much…

Isn’t it so cute??

IMG_3422

IMG_3423


Favorite Mad Hatters.

IMG_3441

 

Si jamais vous vous promenez à Brooklyn, Park Slope plus précisément (ce qui est absolument mandatory quand on vient à NYC si on veut avoir une vrai expérience, dépasser le stade de touriste, s’entend…), allez essayer des chapeau chez Goorin. Ou au moins, passez la tête dans la boutique.

IMG_3440

IMG_3439

IMG_3438

IMG_3437

IMG_3436

IMG_3434

Goorin Bro. 195B 5th Avenue, Brooklyn, NY 11217

 


Brunch.

IMG_3328

Ceci est un petit déj au resto.

IMG_3391

Ceci est un petit dèj at home.


Back.

De retour à NYC pour quelques jours, et de retour (a minima) sur le blog! Hello again! IMG_0468

Premier burger, le soir même de mon arrivée… parce qu’il faut toujours fêter ça dignement.


Cool Kids.

Les cools kids habitent à Brooklyn.

Enfin, d’abord, les cool kids ont habité le West Village (Manhattan). Puis les cool kids ayant créés des artistes, ils ont attirés les art dealers. Le West Village est devenu un vivier connu. Le West Village est devenu trop cher.

Alors, les cool kids ont habité SoHo (Manhattan). Puis les cool kids ayant créés des acteurs, ils ont attirés les producteurs. SoHo est devenu un vivier connu. SoHo est devenu trop cher.

Alors, les cool kids ont habité le East Village. Puis ils sont partis du Est Village. Ils ont traversé East River par le Brooklyn Bridge et se sont trouvés des lofts à Williamsbourg. Puis Williamsbourg est devenu le village des cool kids côté Brooklyn, le talent s’est autant  dilué que les prix ont montés. Les cool kids qui restent à Williamsbourg ont beau se laisser pousser la barbe, se tatouer les bras, porter des jeans serrés et des bonnets même en été, ils n’ont plus comme étiquette que celle d’Hipsters, qualification qui raconte leur style pointu et l’uniformisation de leur âme d’artiste.

La migration des vrais cool kids, ces artistes sans le sous qui brulent de créativité, continue toujours plus loin dans Brooklyn, attirés par l’espace bon marché, chassés par la popularité qu’ils créent.

Aujourd’hui les cool kids vivent à Bushwick, un quartier rude au nom duquel les vrais New Yorkais, ceux qui ont vue sur Central Park de leur balcon, froncent sourcils et mentons dans un seul et même élan de dégout. Mais les investisseurs eux, s’arrachent les vielles usines, les vieux hangars, y amènent électricité et eau, les transforment en lots et les vendent aux cool kids. Ou les vendent à d’autres investisseurs qui les louent aux cool kids.

On y vit en bande, on se crée des  mezzanines sous les hauts plafonds, on y brûle en été, gèle en hiver, on y roule à vélo, on entend tout de ses voisins, on coupe ses cheveux bizarrement et on s’habille aux puces.


Irene.

Bon, ben… rien à signaler. Du vent, de la pluie, conséquemment, mais c’est tout. Pour nous, sur la colline. Parce qu’en bas, c’est l’inondation générale. J’ai pas d’image, hein, je ne suis pas allée prendre de photos. Par contre j’en ai de mon quartier…

Avant:

Les jolies maisons, avec leurs beaux arbres, pour lesquels je craignais le pire

Mon supermarché, qui s’est barricadé

Et après, les « dégats »…

Le métro est fermé, on ne sait pas pour encore combien de temps, mais probablement pour un bon bout, vu les inondations…

Et puis, bon, les… quelques branches et tonnes de feuilles.

Et tant qu’à faire, la ballade de constatation s’est finie sur un bouquet