Archives mensuelles : septembre 2011

Wink in the subway.


Beirut Show.

Un peu de culture musicale. Hier, j’ai atterri, (je sais pas trop comment,) au concert de ce band que j’aime bien: Beirut.

Et comme le meilleur moyen de parler musique c’est de les entendre, rendez vous ici.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


No post card.

Vous ne recevrez pas de carte postale du Canada.

Je n’ai pas écrit, mais en trois jours, j’ai:

Fait 3 heures d’avion, deux de taxi, trois de voiture.

Ecouté le silence, senti mes oreilles bourdonner, de moins en moins.

Bu de l’eau minérale: celle du robinet.

Kayaké sur le lac, et goûté à l’eau fraîche au milieu des poissons.

Ramassé les premières feuilles rouge, orange et jaune fluo.

Ri, ri et ri encore.

Mangé du foie gras d’oie, et bu du Loupiac.

Fait du feu, dehors, dedans, le matin, le soir…

Cherché l’ours et le loup, trouvé la loutre et la libellule.

Travaillé mon accent québécois avec beaucoup d’application.

Recensé 67 différentes espèces de champignons, et trouvé deux girolles.

Goûté, regoûté, reregoûté (pour confirmation) le sirop d’érable.

Eu plusieurs conversations silencieuses avec les petits matins, sur le ponton.

Fait un bouquet de fleurs sauvages.

Profité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Pink Wink.

J’étais triste pour lui quand on nous prédisait la dévastation d’Irène. Il était tout vibrant de rose, depuis longtemps déjà, et lors de ma tournée du quartier pour souhaiter courage aux arbres, j’avoue, je n’avais que peu d’espoir de le revoir en fleur.

Deux jours après Irène, il était encore plus beau qu’avant!


Slowly.

Septembre.

Mon mois de vacances. Je serai peut être même plus occupée que d’ordinaire, mais pour l’heure,

Doucement se réveiller, même aux cris des enfants qui rentrent, eux, à l’école.

Doucement s’imprénier de la pluie qui s’installe, légère.

Faire de la place aux rêves, en repoussant les obligations, pour un temps, tout en sachant que bientôt, bientôt…

Se faire plaisir à combiner repos, mérite et salutaire dans la même phrase.

Savoir que très vite tout s’emballera.

Se rassurer, s’organiser et profiter.

 

Edit: ce post, je l’ai écrit au petit-dèj, avant hier matin. Ça a duré deux heures. Après, un rythme encore plus infernal m’est tombé dessus. Non, parce que maintenant, en plus, faut que je trouve un nouvel appart. Et mes vacances alors?? Et vous, c’est comment la rentrée?