Snow 2.

Deuxième épisode de neige. Je pense que je vais rapidement arrêter de les compter. Deuxième épisode de neige, donc,  mais gentil cette fois. Ou, pour l’instant, peut-être… J’avoue qu’hier, en me réveillant et en constatant qu’il s’était remis à neiger, pour la première fois de ma vie, j’ai pensé  « oh, non! Il neige encore! »… Moi qui adore la neige. A Paris, s’entend. C’est-à-dire quand on reste dans des limites raisonnables, qui bloquent les aéroports certes, mais qui, comparées à ici, me font maintenant doucement rigoler.

Après les soixante centimètres de neige en 24h, une certaine appréhension de ma part peut se comprendre, non? Mais finalement, c’était juste pour de rire cette fois-ci. Juste de très gros et lourds flocons qui sont tombés au ralenti, le temps de recouvrir de blanc les monceaux de neige sale qui restent au coin des rues. Le temps de se poser sur les cils ou sur le bout du nez, en caresses glaciales. Le temps d’assourdir tous les bruits citadins et de craquer sous les pieds.

Rien qui n’ait tenu donc, puisque cette fois-ci toutes les rues et trottoirs avaient été salés. La seule chose, c’est qu’il nous reste pas mal de plaques de verglas, puisqu’il fait trop froid pour que ça dégèle,  et qu’il a reneigé par dessus. On va bien se marrer aux urgences ce week-end, croyez-moi.

Quelques photos de ma rue:

C’est joli cet arbre qui sort du mur, non?

Et puis, puisque je vous ai sentis très concernés par mes problèmes de chaussures (c’est gentil cette inquiétude générale pour mes orteils, j’apprécie, vraiment!), let me introduce you, mesdames, mesdemoiselles, messieurs, mes nouvelles Timberland, avec lesquelles je vais pouvoir faire le tour du monde tellement elles sont résistantes (même un peu trop au début…), et avec lesquelles je vais pouvoir patauger gaiement dans les flaques de neige et escalader les congères tellement elles sont garanties waterproof:

Over sexy, n’est-ce pas, modèle homme, y’avait plus ma taille sinon,( grrr…) mais j’ai chaud aux doigts de pieds. Et puis c’est très style, de s’habiller casual à New York. Quoi ça fait bucheron? Mais pas du tout, on a dit casual.

Edit de 21h: il pleut. Enfin… il essaye de pleuvoir. Il fait tellement froid qu’en fait les gouttes sont gelées. Ce ne sont pas des flocons, ce sont de toutes petites gouttes de glace qui tombent. Bonheur. C’est ça le grésil?


2 responses to “Snow 2.

  • audrey

    hello!!
    moi je suis de retour du ski (d’ou le silence inhabituel d’une semaine…et non je n’ai pas d’iphone ;-) )
    bien entendu, j’ai skié dans la tempete et pensé à toi!(je ne me rapelle meme plus du nom de la station de l’an dernier…poisson rouge va…)
    ha ca fait plaisir en rentrant de voir toutes ces mises a jour sur le blog!! je vois que tu ne chomes pas: de decouverte en decouverte!!! moi j’explore un moyen pour venir 3,4 jours mais en classe affaire…patience c’est pas gagné (on fait de la drague radio aupres des pilotes…bonjour, je vends mon ame pour la buisness!!!)
    sinon je maintiens que bucheron canadien c’est bcp plus fuin que casual!!!achete vite une chemise a carreaux rouges!!!
    et sinon c’est pas du gresil…mais de la pluie verglacante, pire cauchermard de mes amis les avions et donc de moi meme (après les vélociraptors bien entendu)
    ok message de 2 pages, sorry mais une semaine de silence c’est looong!!
    carry on honey! i kiff (mot anglais bien sur hum hum) to read out from you!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :